Suivez-nous

Alerte : Barid-Al Maghrib réagit à l'"affaire Technoparc"

 

(www.infomediaire.ma) - Suite à la publication de certaines informations la concernant, Barid Al-Maghrib a décidé, à travers un communiqué parvenu à Infomédiaire Maroc, de remettre les pendules à l'heure. Ci-après l'intégralité du communiqué :
" Suite à la publication d’un communiqué intitulé "Technoparc : une zone technologique privée des services de la poste", ainsi que des articles de presse sur le sujet, Barid Al-Maghrib tient à rectifier les informations erronées publiées, et éclairer l’opinion publique sur sa vocation en matière de distribution et d’optimisation de la présence postale.
S'agissant d’"Une décision qui entraînera la fermeture du bureau de la poste, opérationnel depuis 2001, suite à la décision unilatérale du Directeur Général de Poste Maroc", Barid Al-Maghrib précise que le point de contact en question est un guichet annexe rattaché à une agence, laquelle jouit du statut d’établissement postal selon la loi N° 24-96 relative à la poste et aux télécommunications. Le redéploiement de ce guichet annexe est dicté par des raisons purement économiques. En effet, le Groupe est tenu de développer un modèle viable et équilibré, en assurant la pérennité et la qualité de ses activités, dans le respect de la réglementation.
Les confusions et inexactitudes portées par lesdits articles vont jusqu’à ignorer les principes de la distribution du courrier dans le pays : la fermeture d’un point de contact de la poste ne concerne en rien la distribution du courrier et n’implique en aucun cas un changement d’adresse postale. Les entreprises ont toujours la même adresse postale qui est le Technoparc et le courrier y est dûment distribué.
Il faut signaler qu’à ce jour, le Technoparc n’offre pas de boites aux lettres aux entreprises locatrices, comme c’est le cas dans n’importe quel immeuble ou bâtiment. Il s’agit là d’une lacune du Technoparc que le Groupe s’efforce de combler : le facteur doit faire du porte à porte dans les différents étages du bâtiment pour la livraison des envois ordinaires et enregistrés. Aucune rupture de service n’a été relevée; Barid Al-Maghrib, qui n’a eu de cesse de réclamer au Technoparc d’installer des boites aux lettres pour les entreprises locatrices en vain, y a malgré tout toujours assuré la continuité de service postal".